Revalorisation des salaires pour 2020 – 2021 – 2022

Accord professionnel relatif à la revalorisation de la grille des salaire signé le 7 novembre 2019.
2,6 % de l’ensemble des salaires conventionnels pour 2020. Les organisations patronales garantissent également le positionnement du coefficient 120 au-dessus du Smic pour 2021, ainsi qu’une hausse de la masse salariale globale de 10% en 2022.

Avis de l’ADMS

Suite à l’annonce du GES portant sur la revalorisation des salaires pour 2020 – 2021 et 2022, L’A.D.M.S. souhaite donner son avis (Accord collectif relatif aux revalorisations salariales dans la branche des Entreprises de Prévention et de Sécurité (IDCC 1351).

En effet, il nous paraît indispensable de réévaluer les coefficients 120 et 130 afin de les aligner au moins au niveau du SMIC.

Nous pensons également que pour favoriser l’attractivité des métiers de la sécurité privée la revalorisation des salaires est essentielle.

Cependant, cette revalorisation doit être effectuée dans des conditions qui permettront aux entreprises de pouvoir répercuter cette augmentation dans le prix de leurs prestations. Hors, à ce jour, prévoir 10% d’augmentation globale nous paraît surréaliste pour les TPI et PME que nous représentons. La refonte des classifications et des métiers repères n’est pas le seul élément à prendre en compte car tant que les donneurs d’ordre publics et privés continueront à privilégier le moins disant, les entreprises ne pourront pas dégager de marge suffisante et ne pourront pas intégrer les formations nécessaires pour lier l’humain aux nouvelles technologies, élément à prendre en compte pour l’avenir de la profession. A noter, qu’en 2022, tenant compte des revalorisations de 2020 et 2021, nous serons au-dessus de 10 %

:2020 : 2.6 %

2021 suivra l’augmentation du SMIC (environ 1,5% habituellement)

Janvier 2022 : 10%

En outre, il est dit que cette hausse sera variable selon les nouveaux métiers définis, tous les métiers actuels ne seront pas amenés à être revalorisés d’autant. Il nous paraît hasardeux et dangereux de prévoir une hausse globale sans avoir au préalable étudier les problèmes de fonds. L’avenir des métiers de la sécurité privée dépend d’une prise de conscience de chaque acteur concerné. L’équilibre économique de la profession est à ce jour, extrêmement concurrentiel et incertain.

Linkedin